logo

mardi 15 février 2022 Horaires : 12h30

Nerium Park

Auteur Josep Maria Miró
Traduit de l’espagnol par Laurent Gallardo
Mise en lecture Véronique Bellegarde
Avec Julie Pilod , Éric Berger

Un thriller social. Plongée dans l'intimité d’un couple dont le rêve de bonheur est ébranlé par des réalités économiques qui s'immiscent étrangement dans leur quotidien.

Olivier et Marta viennent d’acquérir un logement dans une nouvelle construction, à la périphérie d’une grande ville. Ce havre de paix est bien moins idyllique qu’il n’y paraît. Ils sont les uniques habitants d’un lotissement désert, où les appartements ne se vendent pas. Olivier perd son emploi tandis que Marta, DRH, mène un plan de licenciement dans son entreprise. Olivier, souvent seul dans la résidence, se lie d’amitié avec Serge, installé dans le local à vélos. Marta est perturbée par cette présence invisible mais de plus en plus envahissante.

Josep Maria Miró excelle dans les situations pleines de mystère dramatique et la dissection des relations humaines, souvent abimées par la peur de l'autre. Il aborde des sujets de société, avec un sens aigu des ambivalences éthiques et morales.


Extrait du texte :

MARTA- Au début, je trouvais ça joli, tous ces lauriers sur le bord de la route/

OLIVIER- Qu’est-ce que ça à voir/

MARTA- Mais ils poussent sans cesse et personne ne les taille. J’ai l’impression que les branches s’agrippent à la voiture/

OLIVIER- Écoute, vraiment/

MARTA- Quoi ? Toutes ces fleurs roses me dégoutent/

OLIVIER- Tu exagères.

MARTA- C’est ce que tu crois ? La première chose que je vois en rentrant, c’est ce panneau « Nerium Park. Appartements en vente ». Et la fenêtre éclairée de notre salon. Il n’y en a pas d’autres.

OLIVIER- Bientôt/

MARTA- Quoi ?

OLIVIER- Eh bien…

MARTA- Les semaines et les mois passent et ils n'arrivent pas à les vendre. Plus le temps passera… moins les gens auront envie de s’installer ici.

OLIVIER- Qu’est-ce que tu racontes ?

MARTA- Même si on les offrait, les gens n’en voudraient pas.

OLIVIER- Bien sûr ! Maintenant ils vont offrir les appartements !

MARTA- De toute façon, ça ne servirait à rien. Tout va se dégrader et nous n’aurons jamais de voisins. Qui voudra vivre dans une nouvelle résidence où tout s’abîme parce qu’il n’y a personne ?


Partagez sur